Quelle cheminée choisir ?

Aménagement et décoration

Entre la cheminée traditionnelle, les inserts, les poêles et les foyers design, il existe actuellement tellement de techniques pour chauffer sa maison. Pour certains modèles, le pouvoir chauffant est privilégié alors que pour d’autres, l’effet chaleureux et le résultat décoratif des flammes sont les plus recherchés. Retour sur tout ce qui caractérise les différents types de cheminée

Cheminée traditionnelle

Pour un résultat spectaculaire, rien ne remplace le crépitement des buches d’une bonne vieille cheminée traditionnelle. Mais en ces temps où la réduction de l’empreinte écologique est devenue une priorité, il vaut mieux se tourner vers les modèles de chauffage au bois performants, avec l’étiquette Flamme verte et la possibilité d’accès à un crédit d’impôt.

Et au niveau sécuritaire, un chauffage au bois installé par des professionnels qualifiés ne présente aucun risque d’incendie si toutes les conditions d’utilisation sont bien respectées : seulement du bois de chauffe comme combustible, faire un ramonage certifié tous les 6 mois, éviter d’utiliser du bois souillé ou encore vert parce qu’ils sont plus toxiques.

Cheminée moderne

Plus recherchées pour leur design et leur aspect décoratif, les nouvelles générations de cheminées, de poêles ou d’insert permettent une exploitation innovante de ces outils de chauffage. Concernant le choix d’emplacement, celui-ci doit être bien étudié pour assurer une meilleure répartition de la chaleur dans toute la pièce.

En général, le poêle ou la cheminée se place dans un mur, au centre de la paroi. Mais quand la disponibilité d’espace le permet, l’emplacement au centre de la pièce est plus intéressant pour mieux répartir la chaleur. Pour un effet de convivialité, la cheminée se place en épi ou dans un coin. Avant de faire votre choix, voici un petit rappel sur tout ce qui caractérise les différents modèles de cheminée.

Dans ce modèle, le plaisir apporté par le spectacle des flammes est assuré grâce aux bûches et aux briquettes. L’appareil nécessite un apport en air frais extérieur pour bien fonctionner. Pour une cheminée de nouvelle conception, le rendement est estimé à 30 % avec 15 % de restitution des calories produites.

Pour récupérer la chaleur envoyée dans le conduit de fumée, il est possible d’installer un récupérateur de chaleur à eau ou à air. Et pour son bon fonctionnement, le foyer ouvert nécessite une plaque, un tisonnier, un pare-feu et des chenets.

  • L’insert et le foyer fermé

Pour les constructions qui possèdent déjà un foyer ouvert, il est possible d’y encastrer un insert. En rappel, l’insert est une sorte de gros four en acier ou en fonte destiné à être placé dans une cheminée traditionnelle. Par contre, le foyer fermé est un gros poêle à bois habillé d’une cheminée avec des jambages et une hotte d’habillage avec un rendement de 80 %.

  • Les cheminées au bioéthanol

Avec un large choix de modèle et de design, la cheminée au bioéthanol moderne se démarque par sa facilité d’installation (pas de conduit d’évacuation), son caractère nomade et sa facilité d’adaptation à la décoration intérieure existante. Utilisant de l’alcool distillé de plantes sucrières ou de céréales, l’appareil ne dégage aucune fumée, odeur ou suie et tout cela en fait un appareil écologique exploitant une énergie renouvelable. Enfin, l’absence de conduit d’évacuation concentre la chaleur produite à l’intérieur de la pièce chauffée et le besoin en oxygène est limité.

  • Les poêles à bois et à granulés

Appareils de chauffage performants, les poêles à bois ou à granulés assurent un chauffage doux diffusé par rayonnement et convection. Au niveau des modèles, vous avez le choix entre les poêles à bois et les versions à pellets (granulés) à la fois programmables et automatisés.

INR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *