Le choix d’un crédit immobilier et le remboursement anticipé

Financement & Crédit

Obtenir absolument un taux d’intérêt attractif ne doit pas être le seul critère déterminant le choix d’un crédit immobilier. Le consommateur doit aussi prendre en compte les possibilités de remboursement anticipé, car si sa situation personnelle le lui permet ou l’y oblige cette alternative peut se révéler utile.

L’intérêt du remboursement anticipé

Le remboursement anticipé d’un crédit immobilier est un droit accordé aux particuliers. Cette alternative leur permet à tout moment de rembourser tout ou partie des sommes versées.

Le recours à ce moyen est souvent justifié par un changement notable de la situation financière de l’intéressé. En effet, cela peut faire suite à une dégradation ou une amélioration de son portefeuille. Les banques ne peuvent entraver à la requête du demandeur. Toutefois, des pénalités peuvent être imposées par celles-ci.

Le principal intérêt du remboursement anticipé est de réduire le coût du crédit immobilier en faisant diminuer la durée de paiement et/ou des mensualités à régler.

Cela peut aussi permettre à l’emprunteur de récupérer des sommes ou même de faire du profit sur l’assurance crédit. Car à l’ouverture du prêt, le consommateur est tenu de souscrire à une assurance en cas de défaut de paiement. Celle-ci lui sera donc restituée en cas de remboursement total ou partiel.

Mode de calcul utilisé et pénalités

Le calcul du remboursement du crédit se fait en fonction du budget de celui qui y a souscrit. Mais, il faut bien faire attention à ce que le contrat de prêt ne mentionne pas une interdiction de remboursement partiel en dessous de 10%, exception faite en cas de solde du compte.

La plupart des offres de crédit bancaire soumettent le recours à la faculté de remboursement anticipé à l’imposition de pénalités. Mais ces frais supplémentaires sont limités et suivent une formule de calcul stricte. Le montant correspond à un semestre d’intérêts au taux moyen du crédit. Les sommes ainsi ponctionnées ne doivent pas néanmoins dépasser un plafond de 3% du capital restant dû.

La précaution à prendre dans le choix d’un crédit immobilier est donc la possibilité pour le consommateur de pouvoir négocier les différents frais relatifs à son emprunt.

Mesures particulières du remboursement de crédit

Le remboursement de crédit est comme nous l’avons déjà dit un droit pour l’emprunteur. Cela lui permet de raccourcir d’une manière plus ou moins significative l’impact de son crédit sur le court ou le long terme.

Le remboursement anticipé peut soit être partiel ou total. Une étude préalable du financement et de la partie de l’épargne sera utilisée tout comme à la souscription du crédit immobilier. Similairement à la souscription, il faut être particulièrement vigilant quant aux conditions de remboursement. On peut en effet demander durant la phase de négociation du prêt une suppression totale des pénalités en cas de remboursement anticipé.

Si le prêt a été effectué il y a déjà plusieurs années, l’on veillera à vérifier la rentabilité d’un rachat de crédit.

De plus, pour les prêts obtenus après le 1er juillet 1999, une exonération totale peut être obtenue dans certains cas. Cela concerne entre autres les déménagements opérés dans la situation professionnelle de l’emprunteur, mais aussi en cas de cessation forcée d’une activité rémunératrice.

INR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *